• Tout l’monde dehors ? (Fin du plan froid)

    by  • 01/04/2014 • En Images

    © Romain Etienne : Le 31 mars 2014, à Décines Charpieu, Rhône.

    Entre samedi et aujourd’hui, la plupart des 118 personnes qui étaient hébergés dans le village mobile de Décines Charpieu dans le Rhône ont quitté leur chambre. Parmi eux, c’est près de 70 personnes qui ont quitté le village sans solution concrète de logement pour les nuits prochaines.
    Quelques citoyens, militants, etaient venus ce jour pour apporté leur soutien aux  plus démunis, cherchant en vain une solution.

    Les dernieres familles qui sont encore présentes se désesperent. Pour la plupart, elles sont également sans papiers et savent qu’en fin de journée, c’est certainement la Police aux Frontieres qui viendra s’assurer que tout les occupants ont bien respecter le contrat qu’ils avaient signé à leur arrivée dans le village : quitter les lieux au 31 mars 2014.

    Après 4 mois de travail et d’accompagnement autour des familles accueillies sur le site, c’est également la fin de mission pour les travailleurs sociaux employés sur place, un travail qui restera surement sans beaucoup de suivi puisque les bureaux de veille social sont d’ores et déjà surchargés. « Il faudra repartir à zéro » me confie l’un d’entre eux.