• Une vie française : Calais

    by  • 27/10/2014 • Une Vie Française

    Effectiveness of zithromax
    Dianabol jual

    Dianabol on off days

    Il y a la « Jungle », les squats, le quai de la Moselle où chaque soir les associations distribuent de la nourriture. Il y a les parkings où stationnent les camions en partance pour l’Angleterre, et les tentatives -chaque jour renouvelées- d’embarquer vers l’Eldorado en ouvrant une remorque ou en se glissant sous des essieux. Il y a la police, les contrôles, les passeurs. Il y a les rixes aussi, les tensions entre migrants, l’exaspération de certains calaisiens, mais aussi l’indéfectible engagement bénévole et militant de certains autres. Il y a les discours politiques, les visites éclair pour dire qu’on occupe le terrain, les petites phrases…

    Il y a tout ce qui est visible, palpable, photographiable. Tout ce qui parle de politique migratoire, d’enjeux économiques ou sécuritaires, de situation sanitaire et puis il y a le reste. Le plus important. Ce que l’on ne voit pas, ce que l’on ne veut pas ou plus entendre, ce que parfois, trop souvent on ignore : les raisons de l’exil, l’histoire et le désespoir de ceux et celles qui habitent dans la « jungle », peuplent les squats ou hantent le quai de la Moselle dans une longue file d’attente qui mène à un plat chaud.

    Ce sont autant d’histoires de fuite, de souffrance, de violence et de révolte qui transforment l’attente d’un hypothétique futur anglo-saxon à Calais en passage d’espérance.