• Une Vie Française : Retour à Calais

    by  • 23/02/2015 • Une Vie Française

    Will zithromax 600 mg cure gonorrhea
    Methandienone lsp

    Methandienone prescription

    Retour à Calais. Toujours la « jungle », le froid, la pluie, la boue. L’hiver est long, mais l’espoir tenace. D’autant que la police et les associations s’accordent à dire que plusieurs centaines de migrants ont profité d’incidents techniques autour du tunnel sous la manche pour déjouer la vigilance des contrôles et passer en Angleterre.
    Pour ceux qui restent, le quotidien n’a guère changé. Outre les tentatives de passage, il demeure rythmé par la question des repas, celle du portable à recharger, ou des vêtements chauds à renouveler lorsque ce n’est pas celle de construire ou re-construire un abris en presque dur avec des palettes, des bâches, des sac-poubelle et de l’inventivité.
    Une architecture de fortune quelque part entre la tente et la cabane qui a vu se dresser au milieu de ce no man’s land ou s’entassent les ordures et les vies suspendues, une église, une mosquée, un magasin ou encore une école !
    L’illusion d’une normalité qui bientôt disparaîtra. Jungle, squat et autres campements sont visiblement promis à des expulsions dès lors que le centre Jules Ferry, pas encore véritablement fonctionnel mais déjà ouvert, ne sera plus en travaux.
    En attendant la (sur) vie continue. Dans les cahutes enfumées on boit le thé servi dans des bocaux en s’asseyant sur de vieux canapés en cuir défraichi, ou des chaises de camping rafistolées, on évoque les routes empruntées depuis le point de départ, on écoute les voix se briser à l’approche de la Libye ou du Sahara, on voit la souffrance du souvenir douloureux faire disparaître les sourires, on mesure les distances qui séparent Calais du reste du monde. On se rend désespérément compte que l’Angleterre n’est qu’à une trentaine de kilomètres à vol d’oiseaux et qu’ils voudraient tous avoir des ailes !